fête des couleurs Inde
Asie,  L'Inde

Inde : célébrer Holi, la fête des couleurs.

Holi, la fête des couleurs indienne !

« Happy Holi ! Happy Holi ! ». Deux mots qui animeront toute votre journée si vous avez la chance de vivre Holi, la fête des couleurs, en Inde. Une expérience incroyable ! Nous avions choisi de partir en Inde au mois de mars car nous souhaitions participer à la plus célèbre et haute en couleurs des fêtes indiennes, Holi. C’est donc lors de nos 10 jours au Rajasthan que nous avons pu célébrer cette folle et chaotique fête. Suivez-nous dans cette journée intense, et retrouvez tout ce qui est important de savoir sur la fête de Holi.

Fête des couleurs Inde

Qu’est-ce que Holi, la fête des couleurs indienne ?

Comme de nombreuses célébrations en Inde, Holi tire son origine de la mythologie hindoue. Holi est surtout célébrée dans le nord de l’Inde. Elle est l’une des fêtes les plus sacrées des Hindous. Holi est ainsi le symbole de la victoire du bien sur le mal, de la fertilité et de l’arrivée du printemps. La veille, des feux de joie sont allumés dans tout le pays afin de rappeler la destruction de la déesse Holika.

Holi marque aussi le passage à la nouvelle année dans le calendrier hindou. On y célèbre la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps. Elle est surtout connue comme le festival des couleurs, une fête pleine de joie.

La journée, fériée en Inde, est placée sous le signe de la fête : tout le monde s’amuse, chante et danse. La joie, la couleur, l’insouciance … Quelques mots qui pourraient résumer cette journée. Tous les indiens se réunissent, en privé ou dans les rues, pour célébrer la nouvelle saison. C’est l’occasion pour tout le monde de faire la fête, de se lâcher et de s’asperger de poudres de toutes les couleurs en criant “Happy Holi”.

Holi débute la veille du jour officiel et dure une bonne semaine. Il n’est pas rare de voir encore des personnes enduites de couleurs dans la semaine qui suit le jour J (en 2020, Holi a eu lieu le 9 mars).

Comment se passe la fête des couleurs indienne et où fêter Holi en Inde ?

Cette fête est très populaire en Inde. Toute la population se mélange, fait la fête et se lâche. Tout, ou presque, est permis pour Holi. On pourrait comparer cette fête à une sorte de carnaval où tout le monde est là pour s’amuser.

Une grande énergie se dégage de ce festival mais cela peut aussi être très éprouvant, très intense. De la foule, beaucoup de bruit, des locaux qui nous prennent en selfie à longueur de temps (quand ils le demandent), les enfants qui se font un malin plaisir à nous asperger d’eau colorée auxquels s’ajoutent le fait d’être très régulièrement touché au visage. En effet, la coutume veut que l’on se souhaite un “Happy Holi” en se badigeonnant mutuellement de la poudre colorée sur le visage. Mais tout cela reste très bon enfant !

Il peut arriver que l’on vous jette de la poudre au visage, c’est beaucoup moins agréable mais c’est assez rare. Méfiez-vous également des balcons, les enfants ne vous louperont pas à coup de pistolet à eau.

Bref il faut être prêts d’autant plus les touristes sont une cible de choix.

L’ambiance peut être plus ou moins animée en fonction de la ville. Dans tous les cas, il sera impossible de rester immaculé !

Des pigments de couleurs sont vendus les jours précédents et le jour même. J’ai acheté deux petits sachets de poudre colorée le jour même pour environ 20 Roupies le sachet. Cela a été amplement suffisant !

Nous avons pour notre part eu un bel aperçu à Pushkar, une ville connue pour son côté très festif au moment de Holi. Cette ville est aussi réputée pour être un peu plus “facile” pour les touristes, plus nombreux. Nous nous sentions moins seuls et peut-être un peu plus en sécurité (la police est assez présente toute la journée). Les indiens et les touristes se mêlent et se badigeonnent mutuellement d’eau et de poudre colorée au son de la musique Bollywood et Techno (le mix des deux est assez surprenant mais plutôt très sympa !). Différents groupes sont présents sur les différentes places de ville. La fête débute dans la matinée (nous y sommes allés pour 9h) et dure toute la journée (certains groupes ont arrêté de jouer vers 14h).

Mes conseils pour profiter au mieux de la fête des couleurs

Pour profiter au mieux de la fête des couleurs en Inde, cela demande de s’y préparer un peu. Sinon cela peut vite devenir un cauchemar si vous ne supportez ni la foule, ni le bruit…

  • Pour commencer, prévoyez des vêtements et sous-vêtements que vous êtes prêts à jeter. Les poudres traversent absolument tout, tout, tout !
  • Pour votre peau et vos cheveux, je vous conseille de vous recouvrir d’huile de coco. L’huile permet aux pigments de moins adhérer à la peau, la douche n’en sera que facilité. N’oubliez aucun recoin (oreilles, arrière du cou….) sinon vous risquez de rester coloré pendant 3/4 jours.
  • Il est difficile de célébrer Holi sans vouloir immortaliser ce moment. Prévoyez de protéger vos appareils. Nous avions acheté une housse de protection étanche pour mon portable et le reflex. Par contre, il n’est vraiment pas pratique de prendre des photos au reflex avec la housse. La housse nous a donc permis de profiter de la fête sereinement sans avoir peur de tacher l’appareil photo. Et pour prendre des photos nous nous éloignons de la foule afin de sortir l’appareil pour prendre nos photos.
  • Pour éviter tout vol (la foule est souvent très dense), laissez vos papiers, bijoux, etc à l’hôtel. Ne prenez que le strict minimum.
  • Lorsque la fête devient un peu trop intense, n’hésitez pas à monter sur les rooftop de la ville. Un bon moyen de reprendre son souffle tout en continuant à faire la fête.
  • Holi est très festif. Et qui dit fête dit alcool. Soyez prudent ! On vous proposera souvent des “special drink”, boissons à base de cannabis. Les festivités commencent dans la matinée, en début d’après-midi les effets de l’alcool et de la drogue commencent à se faire sentir. C’est pourquoi nous sommes sortis de la rue principale pour aller à la Jaipur Ghat (une place un peu excentrée). Un moyen de se remettre de cette journée intense tout en restant un peu dans les festivités. Nous y avons d’ailleurs croisé quelques familles venues fêter Holi entre elles.
  • Sur certaines places de Pushkar, la foule était parfois très nombreuse et l’on peut vite se sentir oppressé. Faites également attention au mouvement de foule. Des pétards jetés dans la foule (oui oui) ou des vaches qui tentent de passer font vite de gros mouvement de foule.
  • Enfin, comment se passe Holi lorsqu’on est une femme ? Dans les rues, nous avons surtout croisé des hommes, très très peu de femmes. Les indiens sont en général déjà très curieux et ils adorent se prendre en photo avec les européennes. Autant vous dire que pendant Holi, c’est quelque chose d’encore plus courant. Mais il suffit de refuser pour être tranquille. J’avais également peur des mains baladeuses, et finalement tout s’est très bien passé, je n’ai eu aucun souci. En revanche, comme le veut la tradition, attendez-vous à ce que les Indiens vous touchent pour vous mettre de la poudre sur le visage. Nous étions trois dont un homme et être en groupe est quand même un plus rassurant !! Dans tous les cas, il faut faire attention. Si vous en avez vraiment raz le bol, dites non tout simplement, les indiens le respecteront.
fête des couleurs Inde

La fête des couleurs en Inde est une expérience vraiment unique que je souhaite à tout le monde de vivre au moins une fois.

Alors ça vous dirait de fêter Holi en Inde un jour ?

N’hésitez pas à épingler cette article sur Pinterest !

fête des couleurs Inde

Vous avez aimé cet article ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *