visiter istanbul
Moyen-Orient,  Non classé

Visiter Istanbul en 3 jours

Visiter Istanbul c’est le dépaysement garanti. Istanbul est une de ces villes qui font fantasmer et attirent les voyageurs. Une destination qui me faisait de l’œil depuis un moment et qui m’a conquise dès les premiers instants. D’une incroyable richesse, Istanbul envoûte, de jour comme de nuit ! Sa situation géographique unique (entre l’Europe et l’Asie), son melting-pot d’influences, son énergie débordante… Istanbul est la destination idéale pour s’émerveiller et se dépayser. Je vous partage donc mes visites coups de cœur de ce voyage à Istanbul.

Que faire à Istanbul en 3 jours ?

Les mosquées d’Istanbul

Plus belles les unes que les autres, les mosquées d’Istanbul figurent parmi les incontournables lors d’un voyage à Istanbul. En effet, Istanbul compte près de 3000 mosquées, toutes d’une beauté intemporelle.

Sainte Sophie

Ancienne basilique chrétienne, transformée en mosquée, puis musée… Sainte Sophie est de nouveau une mosquée ouverte à tous. Majestueuse, mystique, Saint Sophie est juste incroyable ! Elle est vraiment somptueuse avec ses coupoles dorées, ses mosaïques byzantines, son mélange d’architecture chrétienne et musulmane. Absolument magnifique.

J’ai un seul conseil à vous donner, levez vous tôt. Nous y étions un peu avant 8h et nous avons eu la mosquée pratiquement que pour nous. Magique ! Le reste du temps, au vu de la file d’attente à l’extérieur, la visite doit être moins paisible.

La mosquée Bleue

Malheureusement, lors de notre visite d’Istanbul, la mosquée Bleue était en travaux. Nous avons eu qu’un bref aperçu des faïences qui en font sa renommée. Cela nous fait une bonne excuse pour revenir à Istanbul !

La Mosquée Süleymaniye

La mosquée Süleymaniye est située en haut d’une colline et domine donc la ville. Impossible de la louper. Un parc marque l’entrée de la mosquée où on y trouve un joli petit cimetière, le mausolée de Solimane et on peut y admirer une superbe vue sur Istanbul et le Bosphore. La mosquée Süleymaniye et son immense cour surplombée de minarets est impressionnante. Cette mosquée est un peu moins touristique que Sainte Sophie et la Mosquée Bleue, c’est plus calme. .

A savoir pour entrer dans les mosquées d’Istanbul

  • L’entrée aux mosquées est libre et gratuite.
  • Les heures d’ouverture respectent celles des prières quotidiennes (fermeture pendant les heures de prières).
  • Pour entrer dans les moquées, il faut se déchausser, avoir les épaules et les jambes couvertes (jupe ou pantalon ample pour les femmes), et les femmes doivent porter le voile (qui peut vous être prêté à l’entrée de la mosquée).
  • Pour la mosquée Bleue, prenez vos chaussures avec vous, l’entrée et la sortie ne se font pas au même endroit.

Les quartiers d’Istanbul

Le quartier de Sultanahmet

C’est la partie la plus ancienne et la plus touristique de la ville, considéré comme le centre historique d’Istanbul. La place de Sultanahmet concentre tout ce qui fait l’emblème d’Istanbul, avec, d’un côté, la fascinante basilique Sainte-Sophie et, de l’autre, la magnifique Mosquée bleue. C’est aussi un quartier avec de belles maisons en bois, un dédale de ruelles, de passages, de medersa, de fontaines…

Le Palais de Toptaki

Le Palais de Toptaki est l’ancienne résidence des sultans Ottoman. Construit et remanié pendant quatre siècles, il est un bel exemple de l’architecture ottomane. La visite des différents pavillons, du Trésor impérial et du vaste harem offre un bel aperçu de la vie de la Cour sous l’Empire ottoman, ainsi que de son histoire et de ses coutumes.

Infos pratiques :

  • Prix : environ 18€ l’entrée sans le harem, environ 23€ l’entrée avec le harem. Le Palais de Toptaki est très prisé, allez y tôt ou vous pouvez acheter un billet coupe-file.
  • Audio guide compris dans le prix.
  • Comptez bien 3h de visite.

Le Grand Bazar et le quartier des bazars

Eminönü est un quartier vivant, intense et adorable. Derrière le Grand Bazar, les ruelles étroites sont transformées en marché à ciel ouvert, un dédale de boutiques, de restaurants, de cafés… on y vend de tout ! Ca grouille de monde. Le tout dominé par La Mosquée Süleymaniye.

Le Grand Bazar d’Istanbul

C’est dans ce quartier, derrière la mosquée de Beyazit, que se trouve le Grand Bazar d’Istanbul. Un des plus grands marchés couverts du monde, étendu sur 200.000 m², 4 000 boutiques, réparties sur 58 rues et accessibles par 18 portes. Il faut se perdre dans le Grand Bazar qui se découpe par thématiques, les tapis, les lampes, les bijoux, les chaussures etc… On y trouve de tout et n’importe quoi, de l’artisanat comme de la contrefaçon. Un incontournable quand on visite Istanbul. Mais ce n’est pas au Grand Bazar que je vous conseille d’acheter vos souvenirs. Tout y est beaucoup plus cher.

Le Grand Bazar est ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h (fermé le dimanche et les jours fériés).

Bazar Egyptien

Le Bazar égyptien, aussi appelé le marche aux épices, concentre tous les délices turques : toutes sortes d’épices, de lokoums et de baklavas, de fruits secs et de friandises. C’est ici que je vous recommande d’acheter vos souvenirs culinaires, ils sont nettement moins chers qu’au Grand Bazar. Un passage obligé car il y règne une atmosphère vraiment passionnante !

Le Pont de Galata

Depuis Eminönü s’élance, en direction de la Tour de Galata, le pont de Galata. Photogénique et emblématique, il enjambe le Bosphore et offre un panorama imprenable sur la cité d’Istanbul. La journée, les pécheurs y attendent le poisson et le quand la nuit tombe il est l’endroit idéal pour observer le soleil se coucher sur Istanbul et le Bosphore. Sous le pont, quelques restaurants proposent de déguster du poisson frais et des spécialités turcs.

Les quartiers colorés de Balat et Fener

Les quartiers de Balat et Fener sont situés à l’ouest du quartier historique. Nous nous y sommes rendus en ferry, l’occasion de faire une mini croisière sur le Bosphore.

Fener, l’ancien quartier grec, et Balat, l’ancien quartier juif, ont une architecture colorée et chaleureuse. Encore très populaires, certains endroits semblent à l’abandon, d’autres plein d’effervescence. Ces quartiers sont chargés d’âme, aux couleurs chaudes, des maisons de bois, ça monte, ça descend. Balat est aussi très agréable pour ses petits restaurants et cafés. Il faut se perdre dans les rues de Balat et Fener, se balader pour s’imprégner du « je ne sais quoi » qui fait tout leur charme.

Balat et Ferner sont très connus pour leurs ruelles colorées, je vous donne quelques spots incontournables :

  • L’escalier coloré et son café : Balat, Merdivenli Mektep Sk. No:1.
  • La rampe de Merdivenli et ses maisons colorées
  • les maisons colorées de Balat : Balat, Kiremit Cd. No:34, 34087 Fatih/İstanbul, Turquie
  • Pour une pause café/thé : Les rues Yıldırım et Vodina
  • La rue Leblebiciler pour ses antiquaires

Beyoglu et Karaköy

Beyoglu se trouve de l’autre côté du pont Galata et c’est donc ici qu’on trouve la tour emblématique du même nom, la tour Galata. C’est le cœur de l’Istanbul moderne. Jalonnés de boutiques, bars et cafés, c’est le cœur de l’Istanbul moderne. Beyoglu est très connu pour la Istiklal Cadessi, l’avenue de l’Indépendance. Il s’agit d’une immense avenue commerçante avec des enseignes pas très traditionnelles (Zara, Levis…) .

Nous lui avons préféré l’ambiance de la rue Hoca Tahsin qui est bordée de nombreux cafés et petites boutiques.

Faire un Hammam à Istanbul

Lors de notre visite d’Istanbul, nous avons succombé aux bienfaits d’un hammam. Nous avons choisi le Cukurcuma Hamami ( Firuzağa, Çukur Cuma Cd. NO : 43, 34425 Beyoğlu/İstanbul, Turquie), un hammam mixte du 19e siècle. Détente, massage, authenticité sont au programme dans un cadre exceptionnel.

Si vous hésitez encore, je vous en dis en peu plus sur l’organisation d’un hammam traditionnel :

  • Le vestiaire : On vous remet la clé d’un vestiaire individuel dans lequel vous allez pouvoir vous changer et vous mettre en maillot de bain. Puis dirigez vous vers la salle suivante enroulé dans votre serviette.
  • La salle tiède ou chaude : Vous entrez dans une pièce à la chaleur agréable. Sol et murs sont recouverts de marbre et céramiques. Au niveau des lavabos, à l’aide de bols en cuivre, on commence par se mouiller entièrement le corps et les cheveux. Puis vous restez une quinzaine de minutes, à vous détendre dans cette chaleur douce.
  • Le gommage au gant : C’est à ce moment là que vous êtes pris en charge par un(e) employé(e) du hammam. On vous fera asseoir près d’un lavabo individuel pour vous gommer tout le corps. On vous rince ensuite abondamment avant d’enchaîner sur le savonnage.
  • Le bain moussant :  C’est le moment le plus agréable ! On vous recouvre le corps d’une mousse onctueuse faite à l’aide de grandes poches de tissus et d’eau savonneuse. Un véritable bain moussant. Ensuite, on vous masse longuement. Le bonheur !
  • Le rinçage et le moment détente : après le massage, on vous rincera puis vous serez dirigé vers le coin détente.

Nous avons passé un moment incroyable dans ce hammam, je ne peux que vous le conseiller (50€ les 45 minutes de soin, réservation fortement conseillée). Nous avons également beaucoup entendu parlé du bain turc Aga Hamami (mixte).

Les restaurants à Istanbul

  • Il faut absolument tester les sandwichs au poisson grillé. Un régal. Nous avons adoré ceux de Balik Dürum (Kemankeş Karamustafa Paşa, Mumhane Cd. No:37 D:b, 34425 Beyoğlu/İstanbul).
  • Un bon restaurant de poissons avec une vue imprenable sur la mosquée Bleue : SeaFront Lounge (Cankurtaran mah, Akbıyık Cd. No:3 D:kat:5, 34122 Fatih/İstanbul, Turquie).

Les conseils du blog pour visiter Istanbul

  • En Turquie, on utilise la lire turque (TL). en 2022 : 1€ = 18,13₺ !
  • Notre logement en plein cœur de Sultanahmet.
  • À Istanbul, déplacez vous en bus, métro ou bateau ! Le réseau est bon et couvre une très large partie de la ville. Il vous sera alors indispensable de prendre l’Istanbulkart.
    La carte seule coûte 25 TL. Ensuite, chaque trajet coûte 7,67 TL. Vous pourrez la prendre dans n’importe quelle station de métro, et la recharger autant de fois que vous le souhaitez. Assurez vous de calculer votre utilisation approximative de la carte pendant votre visite d’Istanbul et chargez ce montant en espèces (pas de pièces) sur la carte. Car les machines jaunes (les plus courantes) ne vous donneront aucune monnaie en retour.
  • Le ferry est au même prix que le metro/tram, profitez en pour vous déplacer sur le Bosphore.
  • Si vous avez le temps, profitez en pour faire une croisière sur le Bosphore.
  • Décalage horaire : 1h en plus à Istanbul
  • Istanbul possède deux aéroports internationaux : Atatürk et Sabiha Gökçen. Le premier est beaucoup plus proche de la ville. Il est desservi par des compagnies telles que Turkish Airlines et Air France, tandis que le second est situé à 50 km du côté asiatique. Il est desservi par des compagnies low-cost, comme Pegasus. si vous atterrissez à l’aéroport Sabiha Gökçen : comptez une heure pour aller jusqu’au centre ville en taxi.

Istanbul est une ville tentaculaire, en 3 jours il était tout bonnement impossible de visiter entièrement la ville, même si nous avons déjà eu un bel aperçu. Istanbul est une ville qui ne laisse pas indifférent. Elle aura marqué mon esprit et mon cœur par son doux parfum d’Orient, ses mosquées majestueuses, sa richesse culturelle, son tourbillon de couleurs et de senteurs.

N’hésitez pas à épingler cet article sur Pinterest !

Vous avez aimé cet article ?

One Comment

  • Orval DE SOUZA

    Bonjour, vous avez rédigez un très belle article sur Istanbul. J’y suis allé et sincèrement je retrouve le déroulé de mon voyage dans votre publication. Vous êtes très professionnel et dote d’une très belle plume. Je vous encourage dans vos réalisation.
    Au plaisirs de vous lire dans les prochaines aventures de la valise de Gwen….

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.