Petra, la cité légendaire

Petra est la visite incontournable de tout voyage en Jordanie. Une découverte hors du temps, à la fois émouvante et grandiose. Petra c’est un joyau archéologique et naturel. La cité, construite il y a plus de 2000 ans par les Nabatéens, ne se limite pas simplement au Siq et au Khazneh. Petra c’est un site qui fait plus de 260 000 m², niché dans un fabuleux canyon. Enfilez vos baskets et partez à la découverte de cette cité légendaire.

 

Nous sommes restés deux jours à Petra. Le premier jour, réveil à 5h30 pour être les seuls (enfin pratiquement) à arpenter le Siq et découvrir le Khazneh.  Le Siq, cette longue et étroite faille aux superbes nuances de couleurs, est la porte d’entrée de la cité. L’excitation est palpable à chaque virage tant on espère apercevoir le fameux Khazneh, le Trésor de Petra. Traverser le Siq et ses grandes falaises rouges est déjà magnifique. Comptez environ 15 minutes pour le parcourir.

Et là, au détour d’un virage, on le voit enfin, Le Khazneh, la porte emblématique de Petra considérée comme la huitième merveille du monde. On en reste bouche-bée, émue. Un moment magique ! Le Khazneh est grandiose, haut de 43m, il est entièrement sculpté dans la falaise de grès roses. C’est cette roche qui lui a d’ailleurs donné son nom de Petra la cité rose. La beauté naturelle du Khazneh est envoûtante voire même mystique…

La Khazneh – Petra

Après de longues minutes à contempler le majestueux Khazneh, nous avons pris la direction du Monastère, le Deir, un temple situé à l’autre extrémité du site. Le début du sentier pour rejoindre le Monastère se trouve à droite du Basin Restaurant (au bout de la rue principale).

Pour y accéder nous avons emprunté la rue principale de la cité de Petra. Une rue bordée de tombeaux, d’un théâtre, de petites tombes mais aussi les vestiges de colonnes et de plusieurs temples malheureusement détruits par un tremblement de terre en 463. Il faut compter environ 45 minutes d’ascension car ça grimpe dur (800 marches). Mais la grimpette est assez simple, au milieu d’un canyon et entourée de roches aux marbrures de toutes les couleurs. Le Monastère est l’autre monument incontournable de Petra. L’édifice est taillé dans le grès jaune de la montagne, fait 45m de haut et 50m de large. Le Monastère, isolé, niché au cœur de la montagne, n’a pas la finesse du Khazneh, mais il en reste tout de même très imposant. Et il a l’avantage de ne pas accueillir beaucoup de monde. Vous aurez le champ libre et pourrez le contempler en toute tranquillité. N’hésitez pas aussi à vous promener aux alentours, il y a de très nombreux points de vue grandioses sur le canyon.

Le Monastère – Petra

Le deuxième jour nous nous sommes concentrés sur les deux randonnées aux alentours du Khazneh.

La première, le haut lieu du djebel Al-Khubtha (en vert sur le plan du site) permet d’accéder à un point de vue vertigineux et incroyable sur le Trésor. Il est accessible à partir des tombeaux royaux et nécessite une grimpette d’environ 40 minutes. Mais le point de vue en vaut largement la peine. Arrêtez vous prendre le thé à l’intérieur de la tente bédouine installée au sommet et profitez juste de l’instant présent. J’aurais pu y rester des heures, à contempler le Khazneh, à m’imprégner de la quiétude qu’il s’en dégage. En redescendant, il y a également de nombreux panoramas sur toute la cité. C’est d’ailleurs à partir de cette vue d’ensemble que l’on prend vraiment conscience de l’immensité du site. En effet on aperçoit de partout des temples, tombeaux, niches à des centaines de mètres les uns des autres. Il est également possible d’accéder à un autre point de vue sur le Khazneh en empruntant les escaliers à gauche de l’édifice. Mais les bédouins vous vendent leurs services, avec insistances, pour vous aider à grimper et vous n’aurez pas la vue d’ensemble sur toute la cité … mais si vous êtes pressé, ça peut être une bonne alternative.

La Khazneh – Petra

 

En début d’après-midi nous avons débuté l’ascension du haut lieu du Sacrifice, le Madhbah (en orange sur le plan). Nous avons commencé la randonnée derrière le temple Qars el-Bint (c’est moins raide que de la commencer au niveau du théâtre). Comptez environ 1h d’ascension. La randonnée contourne toute la montagne et permet de découvrir encore d’autres monuments et tombes, dont celle d’un soldat, plutôt bien conservés. Et en plus il n’y a personne ! Le belvédère offre un panorama à couper le souffle (c’est le moins que l’on puisse dire!!!) sur toute la cité. 

Petra c’est aussi une cité aux couleurs étonnantes qui se succèdent sur ses formations rocheuses. Sa roche aux marbrures de toutes les couleurs (rouge, rose, jaune, bleu, violet, …) décore naturellement les monuments de la cité.

Infos pratiques :

  • L’entrée est comprise dans le Jordan Pass.
  • Un plan est disponible en libre service à l’entrée du site.
  • La découverte de Petra nécessite de bonnes chaussures de marche, le site est escarpé.
  • Essayer d’arriver tôt lors de votre première visite si vous voulez pouvoir profiter du calme de la cité. Le site ouvre à 7h et les premiers groupes arrivent aux alentours de 8h30, essayez d’arriver avant eux.
  • Le parking à proximité de l’entrée est gratuit.
  • Le point négatif : Les bédouins sont présents sur tout le site est ils vous solliciteront de nombreuses fois soit pour acheter un souvenir soit pour faire un tour en calèche, dromadaire ou à dos d’âne. Ces animaux sont exploités donc on utilisera ses petites gambettes pour explorer le site.
  • Notre hôtel : Le Sharah Mountains Hotel. Un très bon rapport qualité prix.
  • Une grosse faim ? : Le Aswar al-Yemen (en bas de la ville de Wadi Musa, à côté de la boulangerie Sanabel). Un très bon resto (leur houmous est délicieux) qui propose des plats traditionnels pour un prix très correct.

 

Pour découvrir l’ensemble de notre voyage en Jordanie, cest par là. 

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire